APPEL A CONSTRUCTION DU GROUPE CITOYENS PENDANT LE CONFINEMENT

PROFITEZ DU CONFINEMENT ET REJOIGNEZ UN PROJET DE RECHERCHE INNOVANT

Profitez de cette période inédite et quelque peu étrange à vivre de confinement pour rejoindre le groupe citoyen dans le cadre du projet de recherche participatif BREATHE financé par l’ANR.

« Une expérience de Sciences Citoyennes innovantes »

Vous pouvez avoir différents niveaux d’engagement d’un simple suivi et être informé au fur et à mesure de l’avancée du projet à l’implication dans la collecte de plante voire la fabrication de boitiers micro-capteur à la mesure dans nos différents lieux (laboratoire Géosciences à l’Université Montpellier ou au Zephyr Lab sur la commune de Saint Aunès (34).

Les données citoyennes construites seront publiées sans aucune restriction sur un site spécialement dédié.

Le but in fine est d’aider l’action publique grâce à un programme participatif tout aussi inédit en s’appuyant sur une ingénierie sociale spécifique développée par l’association Artivistes-atelier.

UNE INSCRIPTION SIMPLE ET ENCADREE PAR LA CNIL

C’est simple il suffit de cliquez ici et de nous envoyer un mail avec votre nom prénom et votre lieu de résidence.  Vos données sont protéger par la CNIL et vous pouvez directement remplir le formulaire (fiche protocole BREATHE).

LA QUALITE DE L’AIR TUERAIT DEUX FOIS PLUS QUE LE TABAC

L’actualité de l’alerte sanitaire et du confinement du au CORONA VIRUS (COVID19)  a donné lieu à des réponses étatiques sans précédent afin de limiter le nombre de décès.

« 67300 décès par an en France à cause de la pollution atmosphérique »

Pourtant la qualité de l’air est un enjeu de santé public à bas bruit tout aussi urgent. Malgré l’éloquence des chiffres les mesures de l’Etat ne sont pas aussi radicales. En effet, le nombre de décès prématurés directement liés à une exposition chronique à un air ambiant de mauvaise qualité dépasserait celui lié à l’usage du tabac  — 8 millions de décès annuels contre 7 millions pour le tabac. Les chiffres à l’échelle de la France se passent de commentaires 67300 décès prématurés.

Lionel Scotto d’Apollonia –

Coordinateur programme Sciences Citoyennes et Recherche Action Participative – 06 10 63 59 49 – breathe.occitanie@gmail.com

 

CONFERENCE PIERRE CAMPS QUALITE DE L’AIR

CONFERENCE: la qualite l’air – apport de la géophysique et de la géochimie

Animée par Pierre Camps DR CNRS

De manière récurrente, l’OMS et l’Agence Européenne de l’Environnement publient des rapports de synthèse sur la qualité de l’air que nous respirons avec une évaluation des impacts sanitaires sur la santé des populations et des écosystèmes. Relayées dans les presses audiovisuelles et écrites, ces constats alertent de plus en plus les citoyens qui organisés en associations interpellent les pouvoirs publics jusqu’à, pour dans certains cas, porter des actions en justice.

Cette communication est l’occasion de présenter BREATHE, un programme de recherche lauréat de l’ANR-2019 mené sous forme de Sciences Citoyennes. Ce projet participatif porte sur l’étude des dépôts atmosphériques notamment ceux issus du trafic en milieu urbain et péri-urbain sur les arbres et arbustes ainsi que les autres sources de pollutions. La mesure, non-conventionnelle, est basée sur les techniques du magnétisme environnemental et de la géochimie environnementale. Notre approche permet de réaliser des observations à haute résolution spatiale et potentiellement d’identifier les sources des polluants. Ce projet innovant s’inscrit dans le cadre des sciences participatives. Vous pouvez vous impliquer :

(1) en participant aux mesures dont les résultats sont publiés en open data garantissant une totale transparence

(2) en participant aux ateliers participatifs visant à accompagner les politiques publiques en s’appuyant sur les résultats obtenus.

(3) en participant au programme de recherche action participative dans le but d’analyser les conditions et limites d’intégration des mesures sur la qualité de l’air dans les politiques publiques.

RETOUR SUR LA CONFERENCE

Une quarantaine de personnes ont fait le déplacement le vendredi soir au milieu de la fac des sciences et techniques de Montpellier pour écouter Pierre Camps. Force est de constater que la qualité de l’air est un sujet mobilisateur.

Une conférence réussie et interactive grâce à un système interactif en ligne.

LES DIAPOSISITIVES DE LA PRENSENTATION

 

 

 

 

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search